Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation Links22-crew-change-summit Des gouvernements s'engagent à agir pour les gens de mer lors d'un sommet sur les relèves d'équipage

Skip Navigation LinksIMO / French / Centre de presse / Communiqués de presse / Des gouvernements s'engagent à agir pour les gens de mer lors d'un sommet sur les relèves d'équipage

Des gouvernements s'engagent à agir pour les gens de mer lors d'un sommet sur les relèves d'équipage

 

Briefing: 22 09/07/2020  

Dans une déclaration commune, les représentants de 13 pays ont exprimé leur profonde inquiétude face à la crise actuelle et ont reconnu que « l'impossibilité, pour les exploitants de navires, de procéder aux relèves d'équipages représente le défi opérationnel maritime le plus urgent à relever pour assurer la sécurité et l'efficacité du commerce mondial. »

Le Secrétaire général de l'OMI, Kitack Lim, a salué l'engagement pris par 13 pays afin de faciliter les relèves d'équipages et de promouvoir la désignation des gens de mer comme travailleurs clés, à l'issue d'un sommet ministériel virtuel qui s'est tenu le 9 juillet à l'invitation du gouvernement du Royaume-Uni. Cet engagement représente un progrès significatif pour aider à résoudre la crise croissante qui plane sur le secteur maritime et permettre à des centaines de milliers de gens de mer de rentrer chez eux ou de rejoindre des navires.

Dans une déclaration commune, les représentants de 13 pays ont exprimé leur profonde inquiétude face à la crise actuelle et ont reconnu que « l'impossibilité, pour les exploitants de navires, de procéder aux relèves d'équipages représente le défi opérationnel maritime le plus urgent à relever pour assurer la sécurité et l'efficacité du commerce mondial. »

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les restrictions aux déplacements et les fermetures de frontières imposées par des gouvernements partout sur la planète ont entravé les changements d'équipages. Par conséquent, des centaines de milliers de gens de mer sont bloqués à bord de navires ou incapables de les rejoindre pour y travailler. On estime qu'à l'échelle mondiale, au moins 200 000 gens de mer sont présentement bloqués sur des navires et ont besoin d'être rapatriés immédiatement. Un nombre similaire doit urgemment rejoindre les navires pour assurer les relèves d'équipages. Cette situation a mené à une crise humanitaire grandissante et à des craintes par rapport à la fatigue des équipages, qui pourrait mener à de graves accidents maritimes. Des inquiétudes portent également sur la continuité de la chaîne d'approvisionnement mondiale.

Le Secrétaire général de l'OMI, Kitack Lim, a applaudi l'engagement, pris par les pays signataires de la déclaration commune, d'encourager les États Membres de l'OMI à désigner les gens de mer comme travailleurs clés et de mettre en œuvre le Cadre de protocoles recommandé visant à garantir la sécurité de la relève et du voyage des équipages pendant la pandémie de coronavirus (COVID-19), qui a été approuvé et diffusé par l'OMI en mai. La déclaration reconnaît également l'importance d'envisager la possibilité d'accorder des dérogations ou des exemptions aux exigences en matière de visas ou de documents pour les gens de mer, et d'aider à améliorer l'accès aux vols commerciaux à destination et en provenance des principaux pays d'origine des marins.

Dans un discours prononcé en ouverture du sommet, M. Lim a souligné l'importance de mettre en œuvre les protocoles, conçus pour assurer la sécurité des changements d'équipages, et a appelé à des actions concrètes pour soutenir les gens de mer. « Il est temps d'agir pour le bien des gens de mer. La sécurité de l'exploitation des navires et le bien-être des équipages ne doivent pas être compromis. La crise humanitaire à laquelle les gens de mer sont confrontés a des implications pour chacun d'entre nous, pour l'économie mondiale, pour la sauvegarde de la vie humaine et mer et pour l'environnement », a déclaré M. Lim.

La déclaration commune a été signée par les représentants des pays suivants : Allemagne, Arabie saoudite, Danemark, Émirats arabes unis, États-Unis d'Amérique, France, Grèce, Indonésie, Norvège, Pays-Bas, Philippines, Royaume-Uni et Singapour.

Le Sommet maritime international sur les relèves d'équipages a été organisé par le gouvernement du Royaume-Uni. L'événement a aussi réuni des représentants de l'OMI, de l'Organisation internationale du travail (OIT), de la Chambre internationale de la marine marchande (ICS), de la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF), de la Chambre britannique de la marine marchande, de Nautilus International et de Maritime UK.

(Mise à jour - 13 juillet 2020) Le Secrétaire général invite davantage d'États à signer la déclaration commune

À la suite du Sommet maritime international virtuel sur la relève des équipages, le Secrétaire général de l'OMI, Kitack Lim, a pressé davantage d'États Membres à s'engager à agir en faveur du rapatriement des gens de mer et des relèves d'équipages. M. Lim a lancé cet appel dans une lettre circulaire visant à diffuser la déclaration commune.

Pour en savoir plus

Pour consulter le texte intégral de la déclaration commune, cliquez ici.

Pour consulter le communiqué de presse du gouvernement du Royaume-Uni à propos du Sommet maritime international sur les relèves d'équipage, cliquez ici.

Pour plus d'informations sur les questions relatives aux changements d'équipage et au rapatriement des gens de mer, consultez notre Foire aux questions (FAQ).

Pour plus d'informations sur le travail accompli par l'OMI pour aider des gens de mer du monde entier et des exemples spécifiques, cliquez ici.

Pour plus d'informations sur l'impact de la pandémie sur le secteur des transports maritimes, y compris des conseils destinés aux gens de mer et à l'industrie, visitez notre page Web dédiée à la COVID-19


 

« L’OMI – Organisation maritime internationale – est l’institution spécialisée des Nations Unies chargée d’assurer la sécurité et la sûreté des transports maritimes et de prévenir la pollution des mers par les navires. »

Site Internet : www.imo.org

Galerie de photos:
Flickr: http://www.flickr.com/photos/imo-un/collections

Suivez l’OMI sur les réseaux sociaux:
Facebook: http://www.facebook.com/imohq
Twitter: http://twitter.com/imohq vous pouvez aussi nous trouver: @imohq
YouTube: http://www.youtube.com/user/IMOHQ

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Lee Adamson, Responsable des Services de l’information au 020 7587 3153 (media@imo.org)
Natasha Brown, en charge des médias et de la communication, Services de l’information, au 020 7587 3274 (media@imo.org).