Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation Links17GoMEEPguides L’OMI publie deux guides pour accompagner la réduction des émissions des secteurs maritime et portuaire

Skip Navigation LinksIMO / French / Centre de presse / Communiqués de presse / L’OMI publie deux guides pour accompagner la réduction des émissions des secteurs maritime et portuaire

L’OMI publie deux guides pour accompagner la réduction des émissions des secteurs maritime et portuaire

 

Briefing: 17 18/10/2018  

L'exploitation des navires est très étroitement liée aux entités à terre. Il convient alors de tenir compte de toutes les sources d'émissions dans les ports, et pas uniquement des émissions imputables aux navires. Parmi les sources d'émissions en question figurent : les navires hauturiers, les navires qui effectuent des voyages nationaux, le matériel de manutention des cargaisons, les véhicules utilitaires lourds, les locomotives ou encore le réseau électrique.​

Cliquez ici pour télécharger les guides. 

Au travers de son Projet de partenariat mondial pour le rendement énergétique des transports maritimes, l’OMI vient de publier deux guides gratuits sur l’évaluation et la réduction des émissions provenant des secteurs maritime et portuaire.

Afin de réduire les émissions du secteur maritime, les autorités nationales doivent tout d'abord procéder à une évaluation de ces émissions pour élaborer ensuite des stratégies qui permettront de les réduire. Chargée de réglementer les transports maritimes internationaux, l'Organisation maritime internationale (OMI) met aujourd'hui à disposition une nouvelle série de guides sur l'évaluation et la réduction des émissions produites par les navires et les ports.

Le guide sur les émissions provenant des navires (Ship Emissions Toolkit) et le guide sur les émissions portuaires (Port Emissions Toolkit) ont été élaborés dans le cadre du Projet de partenariat mondial pour le rendement énergétique des transports maritimes (Projet GloMEEP), en collaboration avec les deux partenaires stratégiques que sont The Institute of Marine Engineering, Science and Technology (IMarEST) et l'Association internationale des ports (IAPH).

Pour Astrid Dispert, conseillère technique auprès de l'OMI, ces guides – téléchargeables gratuitement depuis le site Internet du Projet GloMEEP – permettront d'aider les pays qui souhaitent développer et renforcer leur politique nationale et leurs cadres réglementaires pour la prévention de la pollution de l'air et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant des navires.

« Le guide sur les émissions provenant des navires et le guide sur les émissions portuaires fournissent des orientations pratiques sur l'évaluation des émissions en vue de faciliter l'élaboration de stratégies nationales de réduction des émissions provenant du secteur maritime. Ces guides du Projet GloMEEP contiennent tout un ensemble de renseignements sur les techniques d'évaluation et les moyens de développer des stratégies nationales de réduction des émissions, ainsi que des liens vers d'autres orientations pratiques », a expliqué Mme Dispert.

Les deux guides ont été mis au point sur la base d'essais approfondis réalisés lors des activités de formation nationales et régionales organisées dans les 10 pays pilotes du Projet GloMEEP et à partir des remarques formulées au sujet de leur utilisation pratique par les participants. « Nous nous réjouissons d'avoir travaillé avec les pays du Projet GloMEEP ainsi qu'avec IMarEST et l'IAPH pour l'élaboration de ces guides », a souligné Astrid Dispert.

« Les secteurs maritime et portuaire sont étroitement liés et, par conséquent, les efforts visant à réduire les émissions imputables au secteur des transports maritimes ne doivent pas uniquement se concentrer sur les émissions produites par les navires hauturiers. Les règles de l'Annexe VI de MARPOL relatives à la pollution atmosphérique et au rendement énergétique s'appliquent aux navires, mais il est clair que pour réduire les émissions portuaires les autorités nationales doivent tenir compte de toutes les sources d'émissions, comme les émissions dues à l'utilisation du matériel de manutention des cargaisons ou encore à l'exploitation des camions et des navires qui effectuent des voyages nationaux. Grâce à ces guides, les pays seront en mesure de développer des stratégies nationales qui permettront de réduire les émissions du secteur dans son ensemble – participant ainsi à la protection de la santé publique et de l'environnement et contribuant à la lutte contre le changement climatique. »

Les stratégies en question viseraient notamment à incorporer les règles de l'OMI dans la législation nationale des États. L'Annexe VI de la Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL) de l'OMI prévoit des règles relatives à la prévention de la pollution de l'atmosphère par les navires et au rendement énergétique des navires pour la réduction de leurs émissions de GES. 

En avril 2018, l'OMI a adopté sa Stratégie initiale concernant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant des navires, qui expose la vision de l'Organisation pour réduire les émissions de GES provenant des transports maritimes internationaux et les éliminer dans les plus brefs délais au cours du siècle. La Stratégie initiale reconnaît l'importance du rôle joué par les ports et les transports maritimes pour atteindre ces objectifs ambitieux.

Guide sur les émissions provenant des navires

Le guide sur les émissions provenant des navires (Ship Emissions Toolkit) offre un cadre structuré et des outils d'aide à la prise de décisions concernant les possibilités de réduction des émissions imputables au transport maritime. Il fournit des orientations aux pays qui souhaitent développer et renforcer leur politique nationale et leurs cadres réglementaires pour la prévention de la pollution de l'air et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant des navires.

Le guide ne porte pas uniquement sur les émissions provenant des transports maritimes internationaux mais encourage également les parties intéressées à évaluer les émissions de leur flotte nationale et à identifier les possibilités de réduire ces dernières. Il est en effet fort probable que la navigation nationale constitue la principale source d'émissions de certains pays et/ou serve de terrain d'essai pour l'adoption ultérieure de technologies à faible ou à zéro émission de carbone par les transports maritimes internationaux. Le guide reconnaît les liens étroits qui existent entre les navires et les ports et établit ainsi des connexions avec le guide sur les émissions portuaires. Le guide sur les émissions provenant des navires se compose de trois volumes :

  • Le volume 1 – sur l'évaluation rapide des émissions provenant des navires dans le contexte national (Rapid assessment of ship emissions in the national context) – fournit des orientations sur les moyens de procéder à une évaluation rapide des émissions provenant des navires et de produire des renseignements quantitatifs et qualitatifs sur l'état des émissions d'un pays au moment de l'analyse.

  • Le volume 2 – sur la transposition de l'Annexe VI de MARPOL dans le droit national (Incorporation of MARPOL Annex VI into national law) – fournit des renseignements utiles à l'intention des décideurs politiques et des législateurs des pays qui se préparent à adhérer à l'Annexe VI de MARPOL, ainsi que des renseignements relatifs à l'élaboration d'un cadre juridique pour l'application des règles de l'Annexe VI de MARPOL dans la législation nationale.

  • Le volume 3 – sur l'élaboration de stratégies nationales pour la lutte contre les émissions provenant des navires (Development of a national ship emissions reduction strategy) – aide les pays à élaborer des stratégies nationales de réduction des émissions pouvant éventuellement conduire à l'adoption de solutions politiques et d'investissement.


Guide sur les émissions portuaires

Alors que l'accent est de plus en plus mis sur la nécessité de réduire les émissions du secteur des transports maritimes dans son ensemble, les ports sont invités à prendre toute la mesure de l'impact qu'ont leurs émissions atmosphérique sur la communauté locale et mondiale et à mettre au point des stratégies pour réduire cet impact. Les inventaires des émissions portuaires constituent la base de l'élaboration des stratégies de réduction des émissions dans les ports. Le guide sur les émissions portuaires se compose de deux volumes :

  • Le volume 1 – sur l'évaluation des émissions portuaires (Assessment of port emissions) – est destiné à servir de ressource pour les ports qui souhaitent réaliser des inventaires de leurs émissions de polluants atmosphériques et/ou de gaz à effets de serre ou les améliorer. Il présente les dernières méthodes et démarches à suivre pour réaliser un inventaire des émissions portuaires. Il reconnaît que l'exploitation des navires est très étroitement liée aux entités à terre qui relèvent du système de transport maritime et qu'il convient de tenir compte de toutes les sources d'émissions dans les ports, et pas uniquement des émissions imputables aux navires. Parmi les sources d'émissions en question figurent : les navires hauturiers, les navires qui effectuent des voyages nationaux, le matériel de manutention des cargaisons, les véhicules utilitaires lourds, les locomotives ou encore le réseau électrique.

  • Le volume 2 – sur l'élaboration de stratégies de réduction des émissions (Development of port emissions reduction strategies) – est destiné à servir de ressource pour les ports qui souhaitent élaborer une stratégie de réduction des émissions pour les sources d'émissions dans les ports. Il présente les méthodes et démarches à suivre pour que les ports puissent élaborer, évaluer, appliquer et effectuer un suivi des mesures volontaires de contrôle des émissions qui dépassent le cadre des prescriptions réglementaires.


Cliquez ici pour télécharger les manuels.

Au Panama, une formation sur les émissions portuaires

Du 25 au 27 septembre, au Panama, s'est déroulé le 10ème et dernier volet d'une série d'ateliers de formation mis en place dans le cadre du Projet GloMEEP. En s'appuyant sur le guide sur les émissions portuaires, l'atelier a permis aux participants d'acquérir les compétences nécessaires pour évaluer les émissions dans les ports et mettre en place des stratégies de réduction des émissions portuaires. D'autres événements similaires avaient été organisés par le Projet GloMEEP et l'IAPH dans les neuf autres pays pilotes du Projet GloMEEP.

Projet GloMEEP

Le Projet GloMEEP – une initiative commune du Fonds pour l'environnement mondial (FEM), du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et de l'Organisation maritime internationale (OMI) – vise à soutenir les pays en développement dans l'adoption et l'application de mesures relatives au rendement énergétique des navires, participant ainsi à la réduction des émissions de gaz à effet de serre provenant des transports maritimes et à la prévention de la pollution de l'air par les navires. Les dix pays pilotes du projet sont l'Afrique du Sud, l'Argentine, la Chine, la Géorgie, l'Inde, la Jamaïque, la Malaisie, le Maroc, le Panama et les Philippines. Cliquez ici pour en savoir plus.

OMI

L'Organisation maritime internationale (OMI) est l'institution spécialisée des Nations Unies chargée d'assurer la sécurité et la sûreté des transports maritimes et de prévenir la pollution des mers et de l'air par les navires. Les travaux de l'OMI participent à la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies. Cliquez ici pour en savoir plus.

IMarEST

The Institute of Marine Engineering, Science and Technology (IMarEST) est le premier institut à rassembler des mécaniciens de marine, des scientifiques et des technologues au sein d'un seul et même organisme professionnel international et pluridisciplinaire. IMarEST est la plus grande organisation de ce type avec plus de 120 pays membres dans le monde. Cliquez ici pour en savoir plus.

IAPH

L'Association internationale des ports (IAPH) est une alliance mondiale représentant plus de 180 ports et 140 entreprises liées aux ports dans 90 pays. Le principal objectif de l'IAPH est de promouvoir les intérêts des ports du monde entier en établissant des liens solides entre ses membres et en favorisant le partage de meilleures pratiques. Cliquez ici pour en savoir plus. 


___________

 

« L’OMI – Organisation maritime internationale – est l’institution spécialisée des Nations Unies chargée d’assurer la sécurité et la sûreté des transports maritimes et de prévenir la pollution des mers par les navires. »

Site Internet : www.imo.org

Galerie de photos:
Flickr: http://www.flickr.com/photos/imo-un/collections

Suivez l’OMI sur les réseaux sociaux:
Facebook: http://www.facebook.com/imohq
Twitter: http://twitter.com/imohq vous pouvez aussi nous trouver: @imohq
YouTube: http://www.youtube.com/user/IMOHQ

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Lee Adamson, Responsable des Services de l’information au 020 7587 3153 (media@imo.org)
Natasha Brown, en charge des médias et de la communication, Services de l’information, au 020 7587 3274 (media@imo.org).