Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation Links01_IMO-Secretary-General-assesses-progress-on-sulphur-limit-implementation L’OMI fait état des progrès de l’application de la limite de la teneur en soufre

Skip Navigation LinksIMO / French / Centre de presse / Communiqués de presse / L’OMI fait état des progrès de l’application de la limite de la teneur en soufre

L’OMI fait état des progrès de l’application de la limite de la teneur en soufre

 

Briefing: 01 21/01/2020  

En date du 20 janvier 2020, 10 cas de non-disponibilité de fuel-oil conforme ont été rapportés au Système mondial intégré de renseignements maritimes de l'OMI (GISIS). Aucune correspondance spécifique à propos de problèmes sur la mise en œuvre n'a été reçue à l'adresse courriel dédiée (imo2020@imo.org), créée par le Secrétariat de l'OMI.

Depuis le 1er janvier 2020, la limite de la teneur en soufre du fuel-oil utilisé par les navires a été réduite, passant de 3,5% à 0,5% en vertu de la règle connue sous l'appellation « OMI 2020 ». Il s'agit d'une réduction considérable des émissions d'oxydes de soufre (SOx) des navires, qui entraînera des impacts positifs à la fois pour l'environnement et pour la santé humaine, particulièrement pour les communautés qui vivent près des ports et des côtes.

Des renseignements provenant de diverses sources indiquent que la transition vers la limite de 0,50% se fait de façon plutôt harmonieuse. Les prix des combustibles conformes, soit les fuel-oils à très faible teneur en soufre (VLSFO) et le gas-oil marin, ont initialement monté rapidement, mais ils semblent maintenant se stabiliser. En date du 20 janvier 2020, 10 cas de non-disponibilité de fuel-oil conforme ont été rapportés au Système mondial intégré de renseignements maritimes de l'OMI (GISIS). Aucune correspondance spécifique à propos de problèmes sur la mise en œuvre n'a été reçue à l'adresse courriel dédiée (imo2020@imo.org), créée par le Secrétariat de l'OMI.

Le Secrétaire général de l'OMI, Kitack Lim, a déclaré : « Je crois que le fait qu'un tel changement soit mis en œuvre avec succès, sans perturbation majeure pour les transports maritimes et ceux qui en dépendent, témoigne de la diligence et du dévouement de l'OMI, de ses États Membres, du secteur des transports maritimes, du secteur de l'approvisionnement en combustible et d'autres secteurs pertinents ».

M. Lim a ajouté : « La prochaine étape importante approche à grands pas, avec l'interdiction du transport de fuel-oil non conforme à compter du 1er mars 2020. J'exhorte tous les propriétaires, les exploitants et les capitaines de navires à se conformer à cette interdiction, là où elle s'applique, lorsque celle-ci entrera en vigueur. L'OMI demeurera vigilante et prête à répondre et à offrir un soutien. J'aimerais remercier sincèrement les Gouvernements Membres de l'OMI, le secteur des transports maritimes et toutes les parties prenantes, incluant les expéditeurs et le secteur de l'approvisionnement en fuel-oil, pour leurs efforts, et je leur demande de poursuivre leur coopération afin de s'assurer que la règle « OMI 2020 » est mise en œuvre correctement ».

Sulphur GHG-related.png


 

« L’OMI – Organisation maritime internationale – est l’institution spécialisée des Nations Unies chargée d’assurer la sécurité et la sûreté des transports maritimes et de prévenir la pollution des mers par les navires. »

Site Internet : www.imo.org

Galerie de photos:
Flickr: http://www.flickr.com/photos/imo-un/collections

Suivez l’OMI sur les réseaux sociaux:
Facebook: http://www.facebook.com/imohq
Twitter: http://twitter.com/imohq vous pouvez aussi nous trouver: @imohq
YouTube: http://www.youtube.com/user/IMOHQ

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Lee Adamson, Responsable des Services de l’information au 020 7587 3153 (media@imo.org)
Natasha Brown, en charge des médias et de la communication, Services de l’information, au 020 7587 3274 (media@imo.org).