Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation LinksFunding Sources de financement

Skip Navigation LinksIMO / French / Ce que nous faisons / Coopération technique / Programme intégré de coopération technique (PICT) / Sources de financement

Sources de financement

 

​​​​​​​​L'OMI obtient, pour ses activités d'assistance technique, un soutien financier, humain et logistique provenant de sources très diverses, parmi lesquelles :
  • le Fonds de la coopération technique de l'OMI (Fonds TC) ;
  • les fonds d'affectation spéciale multidonateurs, qui sont destinés à promouvoir le versement de contributions visant à résoudre des problèmes particuliers et à financer des programmes de coopération technique spécifiques à cet effet ;
  • les accords bilatéraux, qui sont instaurés avec des gouvernements et des organisations internationales pour fournir un appui financier et un appui en nature à des programmes spécifiques ;
  • d'autres accords ; et
  • les dons en espèces ponctuels.
     ​​
Fonds de la coopération technique de l'OMI (Fonds TC)
Le Fonds TC est le mécanisme d'exécution du Programme intégré de coopération technique (PICT). Les ressources du Fonds TC servent à aider les pays en développement à renforcer leurs capacités humaines et institutionnelles pour l'application efficace des normes maritimes mondiales adoptées par l'Organisation.​​
ship sunset image.jpg

Fonds d'affectation spéciale multidonateurs

Les fonds d'affectation spéciale multidonateurs assurent le financement du PICT. Ils sont actuellement au nombre de sept :
  • le Fonds international d'affectation spéciale pour la sûreté maritime (Fonds IMST) ;
  • le Fonds international pour la recherche et le sauvetage (Fonds SAR) ;
  • le Fonds international d'affectation spéciale pour le recyclage des navires (Fonds ISRT) ;
  • le Fonds d'affectation spéciale de l'OMI pour les détroits de Malacca et de Singapour ;
  • le Fonds d'affectation spéciale de l'​OMI pour le Code de conduite de Djibouti ;
  • le Fonds d'affectation spéciale pour la coopération technique dans le cadre de la Convention et du Protocole de Londres (LC/LP) ; et
  • le Fonds d'affectation spéciale de l'OMI pour la sûreté maritime en Afrique de l'Ouest et du Centre.
Le tableau ci-dessous montre les contributions aux sept Fonds d'affectation spéciale sur une période de cinq ans, de 2010 à 2014.

​Contributions aux Fonds d'affectation spéciale multidonateurs entre 2010 et 2014 

En dollars des États-Unis

20102011201220132014
14 418 2012 052 0941 122 7251 536 7372 854 665


Accords bilatéraux : appui financier et en nature

L'Organisation a réussi à établir des partenariats avec des institutions nationales et régionales qui fournissent un appui financier et en nature pour faciliter l'exécution d'activités spécifiques. Au 31 décembre 2014, l'OMI avait conclu pour ses activités de coopération technique 74 accords de partenariats, dont 13 étaient des accords financiers signés avec les gouvernements du Canada (x2), de l'Égypte, de l'Italie, de la Norvège (x2), de la République de Corée, du Royaume-Uni et de l'Union européenne (x2), ainsi qu'avec le Fonds pour l'environnement mondial (FEM), la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).
Sur les 74 accords de partenariats susmentionnés, 39 ont apporté un appui en nature sous forme de mise à disposition, à titre gracieux, d'experts, de l'organisation d'activités d'assistance technique ou du versement de compléments en espèces qui ne passent pas par les comptes de l'OMI.


Autres accords
Quatre accords de partenariat concernent les postes des coordinateurs régionaux basés en Côte d'Ivoire, au Ghana et au Kenya pour l'Afrique et aux Philippines pour l'Asie de l'Est, quatre ont trait aux centres d'activité/d'intervention et 14 délèguent à des partenaires externes la responsabilité de l'exécution de la coopération technique.



Financement durable renforcé du PICT

L'actuelle matrice de mobilisation des ressources adoptée par le Comité de la coopération technique à sa cinquante-septième session définit quatre modalités de financement du PICT, à savoir le Fonds TC, les fonds d'affectation spéciale multidonateurs, les accords multi/bilatéraux et les accords de partenariat. Elle comprend en outre deux alignements entre les objectifs de l'Organisation et les initiatives plus générales en matière de développement : premièrement, le recours aux Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) par un lien direct avec les activités du PICT (résolution A.1006 (25)), qui facilite l'accès aux fonds des donateurs ; deuxièmement, l'inclusion en 2011 de l'OMI sur la liste accompagnant les Directives pour l'établissement des rapports statistiques du Comité d'aide au développement (CAD) de l'Organisation de coopération et développement économique (OCDE), ce qui permet à l'Organisation de recevoir de l'OCDE des fonds d'aide au développement.
Quant à l'avenir, l'OMI est en passe de modifier sa stratégie de financement afin de pouvoir réagir efficacement aux résultats du programme d'audit obligatoire et aux attentes suscitées par l'instauration des profils maritimes de pays.


Versement volontaire des intérêts perçus au titre du plan d'incitation au règlement des contributions

L'Assemblée, à sa vingt-huitième session, a adopté la résolution A.1066(28​) sur la réforme du Plan d'incitation au règlement des contributions, invitant les États Membres à envisager de faire don au Fonds de la coopération technique d'une partie et, si possible, de la totalité des intérêts accumulés au titre du Plan d'incitation au règlement des contributions depuis 2006.