Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation LinksDefault Hydrocarbures

Skip Navigation LinksIMO / French / Ce que nous faisons / Milieu marin / Prévention de la pollution / Hydrocarbures

Prévention de la pollution par les hydrocarbures

 

​​​​​​​​Les pétroliers transportent quelque 2 900 millions de tonnes de pétrole brut et de produits pétroliers chaque année dans le monde entier par mer. La plupart du temps, le transport des hydrocarbures s'effectue sans problème et en toute sécurité.

​Les mesures introduites par l'OMI ont contribué à garantir la construction et l'exploitation en toute sécurité de la majorité des navires et à veiller à ce que ceux-ci soient construits de façon à réduire la quantité d'hydrocarbures déversés en cas d'accident. La pollution liée à l'exploitation des navires, comme celle qui résulte des opérations courantes de nettoyage des citernes, a également diminué.

Les règles relatives à l'exploitation et à la construction introduites par MARPOL, entrées en vigueur en 1983, ont été un succès; les statistiques émanant d'organismes réputés du secteur et indépendants montrent que ces règles, ainsi que d'autres règles relatives à la sécurité, comme l'adoption des dispositifs obligatoires de sép​​aration du trafic et de normes internationales de formation des gens de mer, ont joué un rôle majeur dans la baisse continue au cours de ces 30 dernières années de la pollution accidentelle par les hydrocarbures.

En 1983, MARPOL a introduit un certain nombre de notions radicalement novatrices, exigeant par exemple que les pétroliers neufs soient équipés de citernes à ballast séparées, de façon à éliminer la nécessité de transporter de l'eau de ballast dans les citernes à cargaison. Cette règle a été remplacée par la prescription exigeant que les pétroliers livrés à compter de 1996 soient munis d'une double coque. La protection du milieu marin a ainsi été considérablement renforcée.

En ce qui concerne la pollution par les hydrocarbures liée à l'exploitation des navires, les nombreuses innovations introduites par MARPOL sur les rejets autorisés de l'eau de vidange des cales par le biais du séparateur d'eau et d'hydrocarbures (avec la norme bien connue de 15 ppm), ou des eaux polluées par les hydrocarbures provenant des citernes à cargaison par le biais du système de surveillance continue des rejets d'hydrocarbures, ont considérablement contribué à une réduction notable de la pollution des mers dans le monde même s'il faut admettre que davantage d'efforts sont nécessaires pour imposer le respect de ces règles.​