Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation LinksCommon-Hull-Fouling-Invasive-Species Espèces envahissantes souvent présentes dans les salissures de la coque

Skip Navigation LinksIMO / French / Ce que nous faisons / Milieu marin / Encrassement biologique / Espèces envahissantes souvent présentes dans les salissures de la coque

Espèces envahissantes souvent présentes dans les salissures de la coque

 

 ​Sont répertoriées dans le tableau ci-dessous quelques espèces aquatiques envahissantes parmi les plus connues pouvant être transportées par le biais de l'encrassement biologique. Cette liste est établie à titre indicatif. Il est bien entendu que de nombreuses autres espèces envahissantes qui provoquent, elles aussi, de graves dommages à l'environnement, ont été recensées dans le monde entier.

Appellation commune et scientifique de l'espèce

Région d'origineRégion d'introductionDescription et incidences environnementales

Crabe bleu d'Asie

Charybdis japonica

Depuis la zone du Pacifique du Nord-Ouest (Chine, Japon, Corée) jusqu'aux mers d'Asie de l'Est (Thaïlande, Malaisie)

 

Nouvelle‑Zélande; espèce recensée mais non implantée en AustraliePorteur potentiel du virus du syndrome des taches blanches, qui touche les élevages de crustacés. Peut nuire à la biodiversité par prédation ou, indirectement, par modification des niveaux trophiques.

Ascidie coloniale

Didemnum vexillum

Pacifique du Nord-OuestAtlantique du Nord‑Est et du Nord‑Ouest, Pacifique du Nord‑Est, Nouvelle‑Zélande

Très envahissante et capable de se reproduire par voie sexuée ou asexuée. Des parties de l'espèce peuvent se disperser, se reproduire, se fixer de nouveau et se développer. Cette espèce encrasse les constructions hydrotechniques, les structures des navires, les fermes aquacoles et les élevages de mollusques. Nuit à la biodiversité des communautés existantes en prenant possession des habitats d'espèces existantes ou, tout simplement, en se développant par‑dessus elles ou en les étouffant.

 

Étoile de mer du Pacifique Nord

Asterias amurensis

Pacifique du Nord-OuestPacifique du Nord‑Est, Australie méridionale

Carnivore vorace. Se multiplie rapidement et est capable de coloniser de nouvelles zones en peu de temps. Extrêmement nuisible aux espèces indigènes telles que le poisson main tacheté (Brachionichthys hirsutus) en voie de disparition, des œufs duquel elle se nourrit.

Se nourrissant principalement de moules, peignes et palourdes, il va sans dire qu'elle nuit aussi aux élevages de mollusques et à la pêche sauvage.

 

Moule verte d'Asie

Perna viridis

Rencontrée depuis le golfe Persique jusqu'aux Philippines, dans toute la région des mers d'Asie de l'Est, jusqu'à la Chine orientaleCaraïbes, Atlantique Sud, Pacifique Sud; recensée mais non implantée à l'extrême nord du Queensland (Australie)

Résiste à de fortes variations de salinité et de température. Forme des colonies très denses. Encrasse constructions hydrotechniques, structures des navires et fermes aquacoles. Nuit à la biodiversité des communautés existantes et est capable de modifier les niveaux trophiques.

 

Moule à rayures noires Mytilopsis salleiAtlantique du Nord-Ouest, Caraïbes et Atlantique SudInde, mers d'Asie de l'Est (Malaisie, Singapour), Pacifique Sud, Pacifique du Nord‑Ouest (Japon, Taïwan, Hong Kong); recensée à Darwin (Australie) mais a été éliminée

Résiste à de fortes variations de salinité et de température. Très fertile, atteint rapidement sa maturité sexuelle. Capable de former des agrégats denses qui nuisent à la biodiversité en en excluant la plupart des autres espèces. L'encrassement par cette espèce des constructions hydrotechniques, des structures des navires et des fermes aquacoles a des effets corrosifs et entraîne des problèmes techniques et un rendement moindre.

 

Spirographe d'Europe Sabella spallanzaniiAtlantique du Nord‑Est, MéditerranéeAtlantique du Sud‑Ouest, Australie méridionale, Nouvelle‑Zélande, Pacifique du Nord‑Ouest

Très fertile et capable de peupler densément les fonds marins, y formant comme des tapis. Résiste à de fortes variations de salinité et encrasse les structures artificielles telles que constructions hydrotechniques, structures des navires et fermes aquacoles. Cette espèce lutte contre les organismes indigènes se nourrissant par filtration, pour se procurer habitats et nourriture. Parce que cette espèce filtre efficacement les particules de la colonne d'eau, les denses agrégats formés par elle peuvent modifier le débit d'eau, la stabilité des sédiments et les communautés de bactéries.

 

Bernache de la baie Amphibalanus improvisusProbablement sur la côte est de l'Atlantique du Nord-Est et du Nord-OuestAtlantique du Sud‑Ouest, mer des Caraïbes, Atlantique, mer Baltique, mer Noire, mer Caspienne, Pacifique du Nord‑Ouest, mers d'Asie de l'Est; recensée mais non implantée en Australie et Nouvelle‑Zélande

Se développe rapidement et vit en communauté. Possède un potentiel de reproduction élevé et est capable de se reproduire par voie sexuée ou asexuée. Résiste à de fortes variations de salinité et de température. L'encrassement par cette espèce des constructions hydrotechniques, des structures des navires et des fermes aquacoles a des effets corrosifs et entraîne des problèmes techniques et un rendement moindre. Capable de nuire à la biodiversité et de modifier les structures des communautés et les niveaux trophiques.

 

Algue wakame Undaria pinnatifidaPacifique du Nord-OuestMéditerranée, Atlantique du Nord‑Est, Atlantique du Sud‑Ouest, Pacifique du Nord‑Est, sud-est de l'Australie, Nouvelle-Zélande

Peut coloniser rapidement les régions tempérées; peut s'implanter sur les surfaces dures, quelles qu'elles soient, et, par conséquent, encrasser les constructions hydrotechniques, les structures des navires et les fermes aquacoles. Peut nuire à la biodiversité, modifier les structures des communautés et les niveaux trophiques.

 

Crabe vert d'Europe

Carcinus maenas

Atlantique du Nord-Est, mer Baltique

Afrique de l'Ouest (de la Mauritanie à l'Afrique du Sud), Méditerranée, Atlantique du Nord‑Ouest (de l'état du Delaware à la province de la Nouvelle-Écosse), Atlantique du Sud‑Ouest (du Panama à l'Argentine), Afrique de l'Est (de la mer Rouge à l'Afrique du Sud, en passant par Madagascar), Pacifique du Nord‑Ouest (Japon), Pacifique du Nord-Est (du sud-est de l'Alaska jusqu'à la Californie), mers d'Asie de l'Est (Myanmar), océan Indien central (Sri Lanka), Pacifique Sud, sud‑est de l'Australie

 

Les individus ayant atteint la taille adulte résistent à de fortes variations de salinité et de température. Capable de vivre jusqu'à dix jours dans des zones battues par l'air humide et jusqu'à trois mois sans manger. Prédateur vorace en revanche, dès lors qu'il se met en chasse, se nourrissant de mollusques et autres crustacés, y compris d'espèces importantes du point de vue commercial.

Outre qu'elle nuit aux espèces indigènes par la prédation, cette espèce perturbe les structures des communautés existantes par la compétition (habitats et nourriture) et des activités comportementales (enfouissement).​