Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation LinksDefault Secrétaire général

Skip Navigation LinksIMO / French / Centre de presse / Secrétaire général

Secrétaire général

 

​​​​​M. Kitack Lim a été élu Secrétaire général de l'Organisation lors de la cent quatorzième session du Conseil de l'OMI, au mois de juin 2015, pour un mandat d'une durée de quatre ans à compter du 1er janvier 2016. Son élection a été approuvée par l'Assemblée de l'OMI lors de sa vingt-neuvième session, au mois de novembre 2015.​

M. Kitack Lim (République de Corée) est le huitième Secrétaire général élu de l'Organisation maritime internationale​.


Vœux du Secrétaire général de l'OMI, M. Kitack Lim, pour l'année 2017

Alors que la plupart d'entre nous avons pu profiter des fêtes de fin d'année pour passer un peu de temps en compagnie de nos proches, j'ai parfaitement conscience que pour nombre d'entre vous au sein du monde maritime cela n'a pas été le cas.

Pour le secteur maritime, et pour les gens de mer qui servent à bord des navires, la période des fêtes n'est pas différente des autres et, pour eux, le travail suit son cours afin d'assurer la continuité du commerce maritime à travers le monde et de permettre le bon fonctionnement de l'économie mondiale.

J'espère que les acteurs des transports maritimes ayant eu la possibilité de prendre des congés ont pu en profiter pleinement. Et j'espère que ceux qui ont servi en mer ont pu au moins rester en contact avec les êtres qui leur sont chers, et qu'ils auront la possibilité de les retrouver dès que possible.

Ici, à l'OMI, l'une de nos plus grandes responsabilités consiste à fournir un cadre réglementaire au secteur des transports maritimes. Tout en assurant notre mission, nous gardons à l'esprit que les transports maritimes jouent un rôle absolument central pour garantir les moyens de subsistance et le bien-être des populations du monde entier. De même, nous savons qu'ils joueront un rôle essentiel à l'avenir, dans un monde où le développement sera bel et bien durable. Nous continuerons d'agir en ce sens au cours de l'année 2017 et au-delà.

L'année 2016 est une année dont nous nous souviendrons, pour tant de raisons différentes. Pour l'OMI, l'année 2016 aura été marquée par la réalisation de progrès considérables dans de nombreux domaines clés de nos activités. Ainsi, parmi les faits marquants, nous retiendrons : la décision prise par les États Membres de l'OMI de retenir la date du 1er janvier 2020, et non du 1er janvier 2025, pour la mise en œuvre d'une réduction de la teneur en soufre du fuel-oil utilisé par les navires à l'échelle mondiale ; l'adoption de prescriptions obligatoires en vertu desquelles les navires devront consigner et fournir des données concernant leur consommation de fuel-oil ; et l'approbation d'une feuille de route pour l'élaboration d'une stratégie globale de l'OMI concernant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant des navires. N'oublions pas non plus la ratification de la Convention sur la gestion des eaux de ballast (BWM) par plusieurs pays, ce qui permettra à cet instrument majeur d'entrer en vigueur au mois de septembre 2017. Si nous réussissons à nous appuyer sur ces mesures et à les mettre en œuvre comme il se doit, elles auront une incidence extrêmement positive sur l'environnement et la santé de l'homme.

Au cours de l'année 2017, nous poursuivrons nos efforts pour atteindre ces objectifs et nous continuerons d'honorer notre mandat, lequel vise à assurer la sécurité, la sûreté et l'efficacité des transports maritimes. Aussi cette année, je tiens particulièrement à souligner l'importance des activités maritimes menées de façon conjointe et coordonnée dans l'ensemble des secteurs et le fait que cela sera hautement bénéfique en matière de développement, notamment dans le contexte des Objectifs de développement durable des Nations Unies.

Dans cette optique, le thème de cette année – « Connecter navires, ports et personnes » – nous servira à mettre l'accent sur la valeur de l'intégration au sein des secteurs maritime et logistique, à la fois d'un point de vue politique et pratique. L'OMI, en tant qu'organisme mondial chargé de réglementer les transports maritimes internationaux, pourra agir en faveur d'un renforcement de cette intégration, tandis qu'un système de réglementation cohérent et uniforme permettra de faciliter la libre circulation des échanges commerciaux.

Cette année 2017 promet d'être chargée, pleine de défis et, je l'espère, fructueuse. Je me réjouis à l'idée de poursuivre cette « traversée collective » à vos côtés, au cours de laquelle vous avez été nombreux à me rejoindre.

Enfin, je souhaite adresser mes meilleurs vœux pour cette année 2017 à l'ensemble de la communauté maritime, et notamment aux gens de mer du monde entier, en espérant que celle-ci sera placée sous le signe de la sécurité, de la sûreté et de la prospérité.



Comité supérieur de direction

De gauche à droite sur la photo ci-dessus :

  • Jesper Loldrup (Chef, Cabinet exécutif du Secrétaire général et Unité de politique générale et de planification)​

  • Lawrence Barchue (Directeur, Département d'audit des États Membres et d'appui à l'application des instruments)

  • Chris Trelawny (Conseiller spécial, Sous-division de la sûreté maritime et de la simplification des formalités)

  • Kitack Lim (Secrétaire général de l'OMI)​

  • Frederick Kenney (Directeur, Division des affaires juridiques et des relations extérieures)

  • Nicolaos Charalambous (Directeur, Division de la coopération technique)

  • Stefan Micallef (Directeur, Division du milieu marin)

  • Ashok Mahapatra (Directeur, Division de la sécurité maritime)

  • Youqiang Li (Directeur, Division des conférences)

  • Kyung-Rae Min (Directeur adjoint principal, Bureau du contrôle interne et de la déontologie) - non présent sur la photo

​​