Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

OMI, industrie du transport maritime, les marins cherchent la réponse Onusienne au piratage

Briefing: 40/2010, juillet 29, 2010

OMI, industrie du transport maritime, les marins s'unissent en cherchant la réponse de l'ONU à la piraterie et la libération des otages détenus en Somalie
Soutien de l'United Nations Secrétaire général M. Ban Ki-Moon pour obtenir la libération des otages - gens de mer, pour l'essentiel - actuellement détenu par des pirates en Somalie a été demandé, via une lettre signée conjointement par le Secrétaire général de l'OMI M. Efthimios Mitropoulos E. et les chefs des organisations internationales de transports maritimes et des gens de mer.
 
Ils ont demandé dans la lettre de M. Ban pour attirer l'attention du Conseil de sécurité sur la situation inacceptable des 395 otages actuellement détenu par des pirates en Somalie et s'efforcer de développer une approche dynamique qui pourrait obtenir leur libération.
 
« Dans ce domaine, l'année du marin, votre rapide réponse positive à notre demande sera grandement appréciée par les gens de mer du monde et de la communauté maritime internationale, » ajoute la lettre.
 
La lettre a été rédigée à l'issue de la réunion du 14 juillet des organisations de l'industrie d'expédition et de représentants des organisations de gens de mer qui s'est tenue à l'OMI (voir point 39/2010 et a été signé par le Secrétaire général de l'OMI Mitropoulos ; M. Spyros Polemis (Président, International Chamber of Shipping et Président, International Shipping Federation) ; M. Robert Lorenz-Meyer (Président, BIMCO) ; M. Graham Westgarth (Président, International Association of Independent Tanker Owners (INTERTANKO)) ; M. Nicos A. Pappadakis (Président, Association internationale des propriétaires de navires de cargaison sèche (INTERCARGO)) ; M. Jon Whitlow (Secrétaire, Section des gens de mer, International Transport Workers' Federation) ; et le révérend. Tom Heffer (Secrétaire général, la Mission aux gens de mer).
 
La réunion du 14 juillet assistaient également M. Marianito Roque, jusqu'à récemment le Secrétaire du ministère du travail et emploi dans le gouvernement de la République des Philippines - un pays qui fournit environ 25 % des gens de mer du monde et dont les ressortissants ont été les principales victimes des actes de piraterie et les otages qui en découle, en particulier dans les eaux au large des côtes somaliennes.
 
La lettre de la note de M. Ban que le Conseil de l'OMI a décidé, à sa 104e session en juin, que le thème de la journée Maritime mondiale 2011 et, par conséquent, la priorité thématique pour l'organisation et de l'industrie du transport maritime tout au long de l'année prochaine, devrait être "piratage : orchestration de la réponse".
 
Malgré les diverses et facettes multiples efforts déployés pour résoudre le fléau de la piraterie (notamment par l'Organisation des Nations Unies, OMI, l'ONUDC, l'Union européenne, l'OTAN, différents gouvernements et l'industrie du transport maritime) et le succès relatif ils ont, en particulier en ce qui concerne le prévenir des attaques contre des cargos affrétés par le Programme alimentaire mondial pour transporter l'aide humanitaire à la Somalie, le Conseil de l'OMI a reconnu que beaucoup de travail reste encore à faire si le but ultime de l'élimination de la piraterie doit être atteint.
 
Les notes de la lettre que le Conseil de l'OMI a choisi le thème de la journée Maritime mondiale 2011 afin de galvaniser, tout au long de l'année et au-delà, autre mesure alignée sur un certain nombre d'objectifs clés, y compris :
 
  • pression croissante sur le plan politique pour obtenir la libération immédiate de tous les otages détenus par des pirates ;
  • soins pour ceux qui ont attaqué ou détourné par des pirates et de leur famille ;
  • améliorer le guidage à l'industrie et promouvoir la pleine conformité en est livré avec toutes les mesures préventives, évasives et défensives recommandées ;
  • promouvoir des niveaux plus élevés de soutien de marines ;
  • promouvoir la coordination de la lutte contre la piraterie et de la coopération entre et parmi les États, des régions et des organisations ;
  • et
  • renforcement des capacités dans les États concernés à décourager, à interdire et à traduire en justice ceux qui commettent des actes de piraterie et de vols à main armée contre des navires.
 
La lettre reconnaît que les causes profondes de la piraterie en Somalie sont trouvent sur des terres et que l'augmentation de l'activité au niveau politique (avant tout par le Conseil de sécurité) est fondamentale pour permettre au pays d'atteindre une solution politique terrestres qui ont un effet bénéfique sur les crimes commis en mer et faciliter et accélérer la libération des otages.
 
"Toute action, vous pouvez décider de prendre dans le cadre du présent appel conjoint contribuera certainement vers ce qui porte le thème de la journée Maritime mondiale 2011 de" piratage : orchestration de la réponse "à l'attention des autres entités compétentes du système des Nations Unies - en particulier, ceux qui peuvent être en mesure de contribuer à des objectifs susmentionnés et les activités connexes nous sera entreprise au cours de l'année prochaine "dit la lettre.
 
« Nous sommes convaincus que l'autorité de votre bureau et votre soutien personnel à la démarche décrite ci-dessus ajoutera une gravité considérable et un élan à nos efforts pour éradiquer la piraterie et vols à main armée contre des navires », il ajoute.
_____
Séance d'information 40/2010
29 juillet 2010

OMI - l'Organisation Maritime internationale - est l'institution spécialisée des Nations Unies chargé de la sécurité et la sécurité du transport maritime et la prévention de la pollution marine par les navires.
Pour plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Lee Adamson, directeur des Services d'Information publique sur 020 7587 3153 (media@imo.org )
Natasha Brown, responsable des Relations extérieures sur 020 7587 3274 (media@imo.org ).
 

___

IMO – the International Maritime Organization – is the United Nations specialized agency with responsibility for the safety and security of shipping and the prevention of marine pollution by ships.

Web site: www.imo.org

Photo collection:
Flickr: http://www.flickr.com/photos/imo-un/collections

Join us on our social media sites:
Facebook: http://www.facebook.com/imohq
Twitter: http://twitter.com/imohq you can also find us: @imohq
YouTube: http://www.youtube.com/user/IMOHQ

For further information please contact:
Lee Adamson, Head, Public Information Services on 020 7587 3153 (media@imo.org)
Natasha Brown, Media and Communications Officer on 020 7587 3274 (media@imo.org).