Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation Links48-Bravery-2015-AST-Leon Prix de l’OMI pour acte héroïque en mer : le sauveteur lauréat retrouve les hommes qu’il a sauvés

Skip Navigation LinksIMO / French / Centre de presse / Communiqués de presse / Prix de l’OMI pour acte héroïque en mer : le sauveteur lauréat retrouve les hommes qu’il a sauvés

Prix de l’OMI pour acte héroïque en mer : le sauveteur lauréat retrouve les hommes qu’il a sauvés

 

Briefing: 48 20/11/2015  

​​Les Britanniques Sam Collins, Fraser Hart et James Wright, ont pu remercier l’AST Christopher Leon, de la US Coast Guard, en personne lors de la cérémonie de remise de prix. (pic: USCG)

Un nageur sauveteur américain ayant sauvé la vie de quatre hommes lors du naufrage d'une embarcation à avirons a retrouvé trois des personnes qu'il a secourues, au cours d'une cérémonie remplie d'émotion organisée ce jeudi 19 novembre au siège de l'OMI.

L'Aviation Survival Technician (AST) – nom donné aux nageurs sauveteurs de la United States Coast Guard – Christopher Leon a reçu le Prix de l'OMI pour acte héroïque en mer pour le rôle qu'il a joué lors d'une opération de sauvetage spectaculaire menée pour porter secours à quatre personnes engagées dans une course nautique de l'océan Pacifique. Trois d'entre elles, les Britanniques Sam Collins, Fraser Hart et James Wright, ont pu remercier l'AST en personne lors de la cérémonie de remise de Prix.

En juin 2014, les trois rameurs, accompagnés du Néo-Zélandais Colin Parker, ont pris part à la course nautique Great Pacific Race lorsque leur embarcation pour quatre personnes, le Britannia 4, a commencé à sombrer dans des conditions météorologiques extrêmes. La vedette de sauvetage de la course, devant faire face à des vents de 30 nœuds et des vagues de 5 à 6 mètres, n'a pas réussi à atteindre l'embarcation en perdition. Les rameurs doivent donc leur vie aux efforts de l'AST Christopher Leon, descendu en mer pour leur porter secours, et aux manœuvres d'hélitreuillage effectuées avec succès par l'équipage de l'hélicoptère dans des conditions extrêmes, au beau milieu de la nuit noire, sans aucun repère visuel et sous la menace des vagues déferlantes.

Christopher Leon, présent lors de la cérémonie, a déclaré qu'il était heureux de retrouver les rescapés du naufrage pour la première fois depuis cette terrible nuit et dans des circonstances complètement différentes. De même, il a déclaré qu'il se sentait honoré et ému de recevoir ce Prix, et a tenu à remercier les membres de son équipage. Ces derniers ont en effet réussi à manœuvrer l'hélicoptère au milieu de vents extrêmement violents, permettant ainsi d'hélitreuiller Christopher Leon jusque dans cette mer tempétueuse où se trouvaient les rameurs, et à effectuer une série d'opérations d'hélitreuillage éprouvantes pour, dans un premier temps, secourir trois des quatre hommes.

Lorsque le niveau de carburant de l'hélicoptère est devenu critique, ce dernier a dû évacuer les lieux pour se ravitailler en carburant, laissant ainsi l'AST Christopher Leon et Fraser Hart, le quatrième rameur, seuls dans le minuscule espace de la proue de l'embarcation resté en dehors de l'eau. Les deux hommes se sont protégés mutuellement des vagues déferlantes et des températures glaciales. Finalement, l'hélicoptère a pu revenir sur les lieux de l'accident et mettre les deux hommes en sécurité en plein milieu de cette tempête nocturne.

Christopher Leon a ainsi déclaré : « J'aimerais remercier tout particulièrement l'équipage de l'hélicoptère, le Lieutenant Scott Black, le Lieutenant Jesse C. Keyser et le mécanicien de vol Michael Spraggins, sans qui rien ne serait possible. Tout ce que nous accomplissons est un travail d'équipe, et cela est d'autant plus vrai pour l'opération en question. »

Lors de la cérémonie, le rescapé Sam Collins a quant à lui remercié Christopher Leon et l'ensemble de l'équipage de l'hélicoptère. Il a également qualifié d'égoïste la décision de partir à la rame en plein océan Pacifique et souligné l'altruisme dont a fait preuve l'AST Leon pendant le sauvetage.  

« Ce que Chris a fait est un pur geste d'altruisme, quelque chose de rare. Christopher Leon s'est réveillé un matin, et comme tous les jours il s'est lavé les dents et a commencé sa journée comme toutes les autres. Mais c'est ensuite qu'en pleine nuit noire, il y a un an et demi de cela, il est descendu de l'hélicoptère, au milieu de vents extrêmement violents et de vagues de six mètres, pour sauver nos vies. » s'est ainsi exprimé M. Collins.

À cela il a ajouté : « Grâce à cela, nous sommes aujourd'hui vivants. Nous aurons des enfants. Et nos enfants auront eux-mêmes des enfants. Profiter de la vie sera désormais notre moyen de lui rendre hommage. Je veux simplement dire : merci ! Merci à toi Chris car tu mérites pleinement ce Prix qui récompense ce qui a été un véritable et exceptionnel acte héroïque en mer. »

Christopher Leon et l'équipage de l'hélicoptère de sauvetage CG-6531, de la base aérienne de la US Coast Guard de San Francisco, ont été désignés par le Gouvernement des États-Unis. Christopher Leon a reçu une médaille pour le premier Prix, ainsi qu'une lettre de félicitations. Quant à ses collègues présents à bord de l'hélicoptère de sauvetage – le Lieutenant Scott Black, le Lieutenant Jesse Keyser et le technicien d'entretien aéronautique Michael Spraggins – ils recevront des lettres de félicitations.

Le Secrétaire général de l'OMI, M. Koji Sekimizu, a remis la médaille et la lettre de félicitations de l'acte héroïque en mer à M. Leon.

 

Lettres de félicitations

Lors de la cérémonie, des lettres de félicitations ont été remises aux personnes suivantes :

Vicente Somera des Philippines, membre de l'équipage du porte-conteneurs Lars Maersk, a été désigné par l'Australie pour le rôle qu'il a joué dans le sauvetage d'un navigateur accidenté par gros temps dans la mer de Tasmanie, à environ 70 milles marins de la côte la plus proche. Le porte-conteneurs avait répondu à une alerte de détresse reçue par le centre de coordination de sauvetage conjoint, situé en Australie, et envoyée par un yacht accidenté, le Enya II, à bord duquel se trouvait un seul homme et qui s'est ensuite retrouvé à l'eau. Trois heures durant, le Lars Maersk a tenté tant bien que mal d'atteindre l'homme, lui lançant des cordes et des ceintures de sauvetage, mais ce dernier se faisait constamment emporter au loin par le courant avant de réussir finalement à saisir une des cordes. Vicente Somera, faisant passer la sécurité du survivant avant la sienne, est alors descendu le long d'une échelle de coupée pour saisir le navigateur accidenté tout en utilisant son propre corps pour l'empêcher d'être écrasé par le balancement de l'échelle.

Le capitaine Jean-Claude Van Rymenant et l'équipage de la vedette de sauvetage SNS 129 Notre Dame de la Garoupe – des sauveteurs bénévoles de la collectivité d'outre-mer française Saint-Martin – ont été désignés par la France pour avoir secouru une femme, son mari et un bébé présents à bord du navire Voyage II, alors même que l'ouragan Gonzalo frappait l'île, en octobre 2014. Les vents soufflaient à la vitesse de 55 nœuds, les vagues atteignaient une hauteur comprise entre 4,5 et 6 mètres et la visibilité n'était réduite qu'à quelques mètres seulement. L'équipe de sauvetage a combattu le vent et les vagues pour nager jusqu'au navire Voyage II, qui avait percuté un récif, et mettre la famille hors de danger. Les sauveteurs ont ensuite continué d'aider des personnes présentes à bord d'environ 20 autres navires échoués lors de l'ouragan.

Père Ilia Kartozia (à titre posthume), Abbé du Monastère de Saint-David le Bâtisseur, Patriarcat de Géorgie, et passager du transbordeur roulier le Norman Atlantic, lequel transportait près de 500 passagers et membres d'équipage lorsque le pont garage du navire a pris feu pendant une violente tempête, alors que le navire effectuait une traversée entre la Grèce et le sud de l'Italie. Des survivants ont raconté que Père Ilia les avait soutenus lors de l'opération de sauvetage et qu'il avait refusé, au bénéfice d'autres personnes, de sauver sa vie. Un autre survivant a également raconté que Père Ilia avait laissé sa place à bord de l'embarcation de sauvetage à une mère grecque et son bébé. Bien que les sauveteurs aient fait de leur mieux pour le sauver, Père Ilia est malheureusement tombé à l'eau et s'est noyé. Son corps a ensuite été retrouvé sur la côte italienne. La lettre de félicitations a été remise au P​ère Dorote Barbakadze, doyen de l'Église orthodoxe géorgienne de Londres, au nom du Père Ilia. 

Le Lieutenant John Hess, le Lieutenant Matthew Vanderslice, le technicien d'entretien aéronautique Derrick Suba et l'AST Evan Staph, membres de l'équipage de l'hélicoptère de sauvetage CG-6033 de la base aérienne de la US Coast Guard de Cape Cod, ont été désignés par les États-Unis. Ces hommes ont secouru une équipe, composée d'un père et de son fils, présente à bord du navire Sedona, qui avait pris la mer en direction de l'Australie et avait échoué à quelques 150 milles marins de la côte la plus proche lors d'une violente tempête hivernale. Les températures glaciales, la haute mer et les vents violents ont freiné les efforts des sauveteurs pour atteindre le navire accidenté. Il aura fallu s'y reprendre à sept fois, dans des conditions difficiles et périlleuses, pour hisser les deux hommes à bord de l'hélicoptère et ainsi les secourir. Les lettre de félicitations ont été reçues en leur nom par le contre-amiral Paul Thomas, commandant-assistant des politiques de prévention de la US Coast Guard, M. Jeffrey Lantz, directeur des réglementations et normes commerciales de la US Coast Guard, et M. Edward Heartney, conseiller dans les domaines de l'environnement, des sciences, de la technologie et de la santé à l'Ambassade des États-Unis à Londres, et Représentant permanent des États-Unis d'Amérique auprès de l'OMI.

 

Des lettres de félicitations ont été envoyées aux personnes suivantes :

  • M. Lai Zhixing, capitaine du navire de sauvetage Nan Hai Jiu 111, du Bureau de sauvetage de Nanhai, a été désigné par la Chine pour une opération de sauvetage effectuée lors du typhon Kalmaegi ;

  • L'équipage du Xinfa Hai, désigné par la Chine pour avoir secouru le navire de charge Thor Commander près de la Grande Barrière ; et

  • M. William Hubert, officier marinier, et deux membres d'équipage de l'hélicoptère Rescue Tango, détachement de la flottille 35F à Tahiti-Faa'a, marine nationale française, ont été désignés par la France pour avoir secouru 10 membres d'équipage d'un navire de pêche.


Prix de l'OMI pour acte héroïque en mer

Ce Prix annuel, à l'initiative de l'OMI, a pour objet de rendre un hommage international unique à ceux qui, au péril de leur vie, ont accompli un acte de très grande bravoure pour secourir des personnes en détresse en mer ou empêcher une pollution catastrophique du milieu marin.

Dans le cadre de l'édition 2015, 27 nominations ont été reçues de la part de 10 États Membres et de deux organisations non gouvernementales (ONG) bénéficiant du statut consultatif.

 ___________

(Cliquez ici pour visualiser les photos)

(Cliquez ici pour lire les discours)


 

« L’OMI – Organisation maritime internationale – est l’institution spécialisée des Nations Unies chargée d’assurer la sécurité et la sûreté des transports maritimes et de prévenir la pollution des mers par les navires. »

Site Internet : www.imo.org

Galerie de photos:
Flickr: http://www.flickr.com/photos/imo-un/collections

Suivez l’OMI sur les réseaux sociaux:
Facebook: http://www.facebook.com/imohq
Twitter: http://twitter.com/imohq vous pouvez aussi nous trouver: @imohq
YouTube: http://www.youtube.com/user/IMOHQ

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Lee Adamson, Responsable des Services de l’information au 020 7587 3153 (media@imo.org)
Natasha Brown, en charge des médias et de la communication, Services de l’information, au 020 7587 3274 (media@imo.org).