Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation Links43-SFV-opens

Sécurité des navires de pêche, ouverture de la Conférence en Afrique du Sud

Conférence diplomatique pour l'Adoption d'un accord sur la mise en œuvre du protocole de Torremolinos de 1993 relative à la Convention internationale de Torremolinos 1977 sur la sécurité des navires de pêche.

Briefing: 43, septembre 10, 2012

 
Une conférence diplomatique à envisager un nouvel accord visant à mettre en œuvre les dispositions d'un traité international sur la sécurité des navires de pêche a ouvert à Cape Town, Afrique du Sud, sous les auspices de l'Organisation Maritime internationale (OMI), l'institution spécialisée des Nations Unies chargé de la sécurité maritime et la prévention de la pollution par les navires.
 
Réunion du 9 au 11 octobre, la Conférence devrait examiner et adopter un accord sur l'application des dispositions du protocole 1993 relatif à la Convention internationale de Torremolinos 1977 sur la sécurité des navires de pêche. L'accord modifierait également les dispositions techniques du protocole de 1993, en vue de leur mise en vigueur dès que possible par la suite.
 
Se félicitant des délégués à la Conférence, Secrétaire général de l'OMI M. Koji Sekimizu dit que des changements importants dans l'industrie de la pêche à l'échelle mondiale dans les 20 dernières années appelé à redoubler d'efforts réglementaires, et le moment est maintenant venu pour un accord à conclure tel que ses objectifs peuvent être atteints à l'échelle internationale.
 
« Un tel accord également significativement compléterait le régime de sécurité internationale de liaison qui est déjà en place pour le personnel de navire de pêche, comme prévu par la Convention internationale de l'OMI sur les normes de formation, de Certification et de veille pour le Personnel de navire de pêche (STCW-F), » a-t-il dit, notant que le traité de la Convention STCW-F avait récemment entrée en vigueur, le 29 septembre 2012.
 
"Le document de base a été préparé et approuvé par le Comité de la sécurité Maritime au cours de plusieurs séances et présente le projet d'accord comme un seul, nouvel instrument juridiquement contraignant.  Les questions uniquement en suspens en attendant la décision de cette conférence sont les dispositions relatives aux clauses d'exonération et les conditions d'entrée en vigueur.  Je suis bien conscient qu'un examen plus approfondi sera nécessaire pour trouver le juste équilibre entre les points de vue divergents afin qu'un consensus peut être atteint, ce qui est évidemment très important pour le succès de la Conférence.  Cependant, je suis convaincu que, malgré certaines des complexités impliquées, ceux-ci n'entravent pas parvenir à un résultat clair et non ambigu qui est largement acceptable et États membres ne laisse aucun doute quant à leurs responsabilités,"a déclaré M. Sekimizu.
 
La Conférence a également été abordée par son excellence l'honorable Dikobe Ben Martins, ministre des transports, Afrique du Sud au nom du gouvernement et du peuple d'Afrique du Sud.
 
La sécurité des pêcheurs et des bateaux de pêche fait partie intégrante du mandat de l'OMI, mais les instruments internationaux sur la sécurité des bateaux de pêche qui ont déjà été adoptées par l'organisation n'ont pas entré en vigueur en raison de divers obstacles techniques et juridiques. Pêche en mer reste une occupation dangereuse et que le secteur connaît un grand nombre d'accidents mortels chaque année. Mise en vigueur d'un régime de sécurité international contraignant devrait jouer un rôle en aidant à améliorer les normes de sécurité et de réduire les pertes en vies humaines.
 
La Conférence devrait examiner le projet d'accord en détail et décider sur un certain nombre de dispositions, y compris son entrée en vigueur des critères.
 
Officiers de la Conférence a élu
Les suivants ont été élus comme officiers de la Conférence :
 
Président
Son excellence l'honorable Dikobe Ben Martins, ministre des transports, en Afrique du Sud
 
Vice présidents
Vice-amiral Enrique Larrañaga, directeur général, Direction générale du territoire Maritime et Marine marchande ((DIRECTEMAR), Chili
M. Masato Mori, directeur général, génie des affaires, Maritime Bureau, Ministry of Land, Infrastructure, transports et tourisme (MLIT), Japon
M. Andrzej Kossowski, conseiller (affaires maritimes), Représentant Permanent de la Pologne à l'OMI
 
Président, Comité plénier
M. Miguel Palomares, Espagne
 
Vice présidents, le Comité plénier
M. Jaideep Sirkar, Division de l'Architecture navale chef, bureau de Design et de normes d'ergonomie, United States Coast Guard, Department of Homeland Security, États-Unis d'Amérique
Remplaçante de Mme Jean J. Alex, ministre conseiller, Représentant Permanent du Ghana à l'OMI
 
Président, Comité de rédaction
Mme Laureen Kinney, associer le sous-ministre adjoint, sécurité et sûreté, Transports Canada
 
Autres membres du bureau est élu en cours de la Conférence.
 
 

___

IMO – the International Maritime Organization – is the United Nations specialized agency with responsibility for the safety and security of shipping and the prevention of marine pollution by ships.

Web site: www.imo.org

Photo collection:
Flickr: http://www.flickr.com/photos/imo-un/collections

Join us on our social media sites:
Facebook: http://www.facebook.com/imohq
Twitter: http://twitter.com/imohq you can also find us: @imohq
YouTube: http://www.youtube.com/user/IMOHQ

For further information please contact:
Lee Adamson, Head, Public Information Services on 020 7587 3153 (media@imo.org)
Natasha Brown, Media and Communications Officer on 020 7587 3274 (media@imo.org).