Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation Links32-GMN-MTCC Deux universités retenues pour accueillir les deux premiers Centres de coopération de technologie maritime

Skip Navigation LinksIMO / French / Centre de presse / Communiqués de presse / Deux universités retenues pour accueillir les deux premiers Centres de coopération de technologie maritime

Deux universités retenues pour accueillir les deux premiers Centres de coopération de technologie maritime

 

Briefing: 32 23/12/2016  

En vertu de ce projet visant à mettre en place un réseau mondial de MTCC, l'Université maritime de Shanghai (Chine) accueillera le MTCC de la région Asie (MTCC-Asia) et l'Université de Trinité-et-Tobago accueillera celui de la région Caraïbes (MTCC-Caribbean). Trois MTCC supplémentaires seront également mis en place dans les trois autres régions cibles que sont l'Afrique, l'Amérique latine et le Pacifique, formant ainsi un réseau mondial.

L'Organisation maritime internationale (OMI) a communiqué les noms des deux universités retenues pour accueillir les deux premiers Centres de coopération de technologie maritime (MTCC) prévus dans le cadre d'un ambitieux projet. Ce dernier, financé par l'Union européenne et mis en œuvre par l'OMI, a pour objectif d'atténuer les effets néfastes du changement climatique.

En vertu de ce projet visant à mettre en place un réseau mondial de MTCC, l'Université maritime de Shanghai (Chine) accueillera le MTCC de la région Asie (MTCC-Asia) et l'Université de Trinité-et-Tobago accueillera celui de la région Caraïbes (MTCC-Caribbean). Trois MTCC supplémentaires seront également mis en place dans les trois autres régions cibles que sont l'Afrique, l'Amérique latine et le Pacifique, formant ainsi un réseau mondial.

Les cinq MTCC auront la charge de mener à bien les différentes étapes du projet, lesquelles ont été définies d'un commun accord, sur une période de trois ans. Cela permettra d'apporter une contribution de taille aux vastes efforts déployés de façon permanente par l'OMI pour assurer la mise en œuvre efficace et le respect des règles relatives au rendement énergétique des transports maritimes internationaux.

Les MTCC percevront des aides provenant de la contribution financière accordée au projet par l'Union européenne à hauteur de 10 millions d'euros. Ils seront créés et dotés des ressources nécessaires pour devenir des centres d'excellence, dont la vocation sera de promouvoir, d'une part, l'adoption de technologies et d'activités de rendement énergétique et, d'autre part, la réduction des émissions nocives provenant des navires.

La décision de retenir l'Université maritime de Shanghai et l'Université de Trinité-et-Tobago, ayant été confirmée cette semaine, fait suite à un processus de sélection extrêmement compétitif.

Un projet ambitieux

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant des transports maritimes devraient augmenter au cours des prochaines années. Et pourtant, les pays en développement, qui jouent un rôle essentiel pour les transports maritimes internationaux, ne disposent que rarement de moyens suffisants pour améliorer le rendement énergétique de leur secteur maritime. Ce projet, portant « sur le renforcement des capacités pour l'atténuation du changement climatique dans le secteur des transports maritimes » , permettra aux pays en développement des régions cibles, et plus particulièrement aux pays les moins avancés (PMA) et aux petits États insulaires en développement (PEID), de mettre en œuvre des mesures de rendement énergétique de manière efficace par le biais d'une assistance technique, du renforcement des capacités et de la promotion de la coopération technique.

Le projet sera mis en œuvre au travers des cinq MTCC qui, une fois opérationnels, agiront en qualité de correspondants pour les activités visant à :

  • Renforcer les capacités au sein de la région en travaillant aux côtés des administrations maritimes, des autorités portuaires, des ministères pertinents et des acteurs concernés du secteur maritime afin de faciliter le respect des règles internationales en matière de rendement énergétique des navires ;

  • Promouvoir l'adoption de technologies et d'activités à faible émission de carbone dans le secteur des transports maritimes au travers de projets pilotes ;

  • Sensibiliser aux différentes politiques, stratégies et mesures visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et les autres émissions provenant du secteur des transports maritimes ;

  • Créer un système à titre expérimental pour la collecte et la notification de données relatives à la consommation de combustible des navires afin de favoriser une plus grande compréhension de ce sujet de la part des propriétaires de navires et des administrations maritimes ; et

  • Élaborer et mettre en œuvre des stratégies visant à soutenir les effets des résultats et des activités menées par les MTCC après la fin du projet.


Université maritime de Shanghai (SMU)

L'Université maritime de Shanghai (SMU) est une université pluridisciplinaire spécialisée dans le secteur maritime et couvrant de nombreux domaines comme l'ingénierie, la gestion, l'économie, le droit, les sciences humaines et les sciences. Elle compte plus de 20 000 étudiants à temps plein.

Depuis 2010, l'Université s'est spécialisée dans la recherche concernant les technologies liées au rendement énergétique des navires et au contrôle des émissions de gaz à effet de serre. Son laboratoire intégré de chambre des machines, ou Integrated Engine Room Lab, est devenu opérationnel au mois de mars 2012 et est désormais utilisé pour former les professionnels et mener des activités de recherche. Il est également utilisé pour mesurer les économies de combustible réalisées par les moteurs diesel marins et tester les émissions provenant de ces derniers dans le but d'envisager d'autres solutions pour économiser de l'énergie et réduire les émissions. Les capacités existantes de l'Université maritime de Shanghai et le soutien apporté par le projet, avec la création de ce MTCC-Asia, permettront d'aider les pays en développement de la région à renforcer leurs capacités à réduire les émissions de GES provenant du secteur des transports maritimes.

Le MTCC-Asia sera doté de deux bureaux à Shanghai : l'un sur le campus de l'Université, l'autre à une vingtaine de minutes du port de Waigaoqiao – facilitant ainsi l'accès aux autres ports.

Université de Trinité-et-Tobago (UTT)

L'Université de Trinité-et-Tobago (UTT), composée de plusieurs campus, accueille un certain nombre de programmes spécialisés consacrés à plusieurs disciplines de développement liées, par exemple, au renforcement des capacités maritimes, au rendement énergétique des navires, aux études environnementales et à la recherche dans le domaine maritime. Le MTCC-Caribbean sera implanté au sein du campus de Chaguaramas, situé au nord-ouest de l'île de Trinité-et-Tobago. Avec le thème du renforcement des capacités maritimes au cœur même de ses activités, l'Université a toujours mis l'accent sur le caractère essentiel du développement durable et sur l'utilisation efficace des ressources. La faculté en charge de ces questions est épaulée par divers laboratoires, ateliers et installations de formation maritime.

 

« L’OMI – Organisation maritime internationale – est l’institution spécialisée des Nations Unies chargée d’assurer la sécurité et la sûreté des transports maritimes et de prévenir la pollution des mers par les navires. »

Site Internet : www.imo.org

Galerie de photos:
Flickr: http://www.flickr.com/photos/imo-un/collections

Suivez l’OMI sur les réseaux sociaux:
Facebook: http://www.facebook.com/imohq
Twitter: http://twitter.com/imohq vous pouvez aussi nous trouver: @imohq
YouTube: http://www.youtube.com/user/IMOHQ

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Lee Adamson, Responsable des Services de l’information au 020 7587 3153 (media@imo.org)
Natasha Brown, en charge des médias et de la communication, Services de l’information, au 020 7587 3274 (media@imo.org).