Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation Links15-Polar-film Une nouvelle vidéo de l’OMI vous fait voyager dans les régions polaires

Skip Navigation LinksIMO / French / Centre de presse / Communiqués de presse / Une nouvelle vidéo de l’OMI vous fait voyager dans les régions polaires

Une nouvelle vidéo de l’OMI vous fait voyager dans les régions polaires

 

Briefing: 15 16/05/2017  

Une nouvelle vidéo de l'Organisation maritime internationale (OMI) montre comment le Recueil sur la navigation polaire agit en faveur de transports maritimes sûrs et respectueux de l'environnement dans les eaux de l'Antarctique et de l'Arctique. 

À bord du navire d'expédition Ocean Diamond, des écotouristes contemplent la beauté saisissante des paysages de l'Antarctique. Il s'agit là d'une occasion rêvée pour observer la faune unique de la région et s'émerveiller de la splendeur des glaciers et des icebergs. Pour eux, c'est le voyage de toute une vie.

Afin de réaliser ce court-métrage, une équipe de l'OMI s'est rendue à bord de l'Ocean Diamond, qui faisait route en Antarctique, dans le but d'observer directement les effets du Recueil sur la navigation polaire sur ce type de navires. Comme l'affirme Oleg Klaptenko, capitaine de l'Ocean Diamond, naviguer dans les eaux polaires apparaît comme un test ultime pour le navire et met ses compétences de marin professionnel à rude épreuve.

« Il existe de nombreuses sources de danger. Les températures extrêmement basses, le manque de visibilité, les nuits et les journées polaires qui n'en finissent jamais. Et puis il y a l'isolement, c'est-à-dire le fait d'être loin de chez soi et de toute présence humaine qui pourrait vous venir en aide. Nous manquons aussi de services hydrographiques complets, précis et fiables », explique le capitaine.

Compte tenu de l'augmentation du nombre de navires exploités dans les eaux polaires, l'Organisation maritime internationale (OMI) – l'institution spécialisée des Nations Unies chargée d'assurer la sécurité et la sûreté des transports maritimes et de prévenir la pollution des mers par les navires – a pris des mesures visant à répondre aux préoccupations internationales concernant la protection du milieu polaire et la sécurité des gens de mer et des passagers. En effet, l'Organisation a introduit de nouvelles règles auxquelles tous les navires exploités dans ces eaux hostiles sont tenus de se conformer.

Le Recueil sur la navigation polaire, entré en vigueur le 1er janvier 2017, fixe des normes obligatoires couvrant l'ensemble des questions de conception, de construction, d'équipement, d'exploitation, de formation et de protection de l'environnement relatives à l'exploitation des navires dans les eaux inhospitalières qui entourent les deux pôles.

Les prescriptions du Recueil s'ajoutent et dépassent le cadre des prescriptions prévues par les conventions existantes de l'OMI – comme la Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL) et la Convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (SOLAS). L'ensemble des règles relatives à la sécurité et à la protection de l'environnement définies dans ces deux instruments, et dans les autres conventions de l'OMI, continueront de régir la navigation maritime dans les régions polaires.


Le Recueil sur la navigation polaire se compose de deux sections principales. La première concerne la sécurité du navire et des membres du personnel, la seconde concerne la protection de l'environnement. Les navires sont d'ores et déjà soumis à des règles environnementales très strictes en vertu de MARPOL, mais le Recueil vient ajouter un niveau d'exigence supplémentaire. Celui-ci interdit par exemple tout rejet d'hydrocarbures ou de mélanges d'hydrocarbures à la mer. De même, tous les navires-citernes visés par le Recueil doivent obligatoirement être équipés d'une double coque ou d'un double fond afin d'éviter les fuites d'hydrocarbures en cas d'accident.

Cette nouvelle vidéo de l'OMI présente certains des équipements présents à bord de l'Ocean Diamond et conçus spécialement pour les navires qui effectuent des traversées dans les régions polaires : les pics à glace servant à briser la glace qui s'accumule sur le pont du navire ; les combinaisons de protection thermique que l'équipage et les passagers peuvent utiliser en cas d'urgence ; le système intégré aux grandes fenêtres de la passerelle qui permet de faire fondre la glace en versant de l'eau chaude depuis l'intérieur ; ou encore les panneaux chauffants qui permettent de garantir une visibilité parfaite.

D'un point de vue opérationnel, la planification de la traversée est décisive et il est absolument essentiel que le navire puisse avoir accès à des informations précises et actualisées concernant l'état de la glace et les conditions météorologiques. Le navire peut également avoir recours à des moyens de communication spéciaux lorsque la couverture satellitaire est mauvaise.

Dans les cuisines du navire, où une équipe dévouée de chefs, de cuisiniers et d'assistants prépare chaque jour les repas de plus de 200 touristes et membres d'équipage à l'appétit vorace, se trouvent des bacs servant à collecter les déchets alimentaires, le papier et les déchets plastiques. Ceux-ci sont ensuite mis dans des sacs à bord de l'Ocean Diamond, puis transportés à terre. Le Recueil sur la navigation polaire contient des règles strictes concernant le rejet des déchets et des carcasses d'animaux à la mer.

Pour l'équipage, la navigation dans les eaux polaires pose des défis particuliers. « Avec le Recueil sur la navigation polaire, tous les membres d'équipage, les officiers supérieurs et les matelots doivent impérativement suivre un enseignement spécifique, passer des tests et obtenir les certificats requis. Ils doivent être qualifiés et autorisés à naviguer dans les eaux polaires », confirme le capitaine Klaptenko qui navigue dans les eaux polaires depuis 25 ans et reconnaît la valeur d'une formation spécialisée.

De plus en plus de gens de mer seront amenés à acquérir ces compétences. En effet, avec le recul de la glace de mer qui ouvre de nouvelles voies de navigation pour les navires de commerce et les touristes, il est prévu que le trafic maritime dans les régions polaires augmente et se diversifie dans les années à venir.

Comme le souligne le court-métrage, la question n'est pas de savoir si la navigation polaire est une bonne chose, mais plutôt de savoir comment celle-ci peut être encadrée afin que l'environnement soit protégé et que les vies des personnes vivant et travaillant dans ces zones isolées soient sauvegardées.

Et c'est précisément dans ce contexte que le Recueil sur la navigation polaire de l'OMI intervient.


Cliquez ici pour voir la vidéo directement depuis la chaîne YouTube de l'OMI. 


 

« L’OMI – Organisation maritime internationale – est l’institution spécialisée des Nations Unies chargée d’assurer la sécurité et la sûreté des transports maritimes et de prévenir la pollution des mers par les navires. »

Site Internet : www.imo.org

Galerie de photos:
Flickr: http://www.flickr.com/photos/imo-un/collections

Suivez l’OMI sur les réseaux sociaux:
Facebook: http://www.facebook.com/imohq
Twitter: http://twitter.com/imohq vous pouvez aussi nous trouver: @imohq
YouTube: http://www.youtube.com/user/IMOHQ

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Lee Adamson, Responsable des Services de l’information au 020 7587 3153 (media@imo.org)
Natasha Brown, en charge des médias et de la communication, Services de l’information, au 020 7587 3274 (media@imo.org).