Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation Links12-UNSC-GOG Le Conseil de sécurité de l’ONU loue l’action de l’OMI dans le golfe de Guinée

Skip Navigation LinksIMO / French / Centre de presse / Communiqués de presse / Le Conseil de sécurité de l’ONU loue l’action de l’OMI dans le golfe de Guinée

Le Conseil de sécurité de l’ONU loue l’action de l’OMI dans le golfe de Guinée

 

Briefing: 12 03/05/2016  

​​​Dans sa déclaration, le Conseil de sécurité de l'ONU a loué le Fonds d'affectation spéciale de l'OMI pour la sûreté maritime en Afrique de l'Ouest et du Centre et les efforts déployés par ce dernier afin d'aider au renforcement des capacités de l'Afrique de l'Ouest et du Centre en matière de sûreté maritime. Le Conseil de sécurité a par ailleurs encouragé les États Membres à contribuer financièrement au Fonds. De son côté, le Secrétaire général de l'OMI, M. Kitack Lim, a exprimé sa reconnaissance aux États ayant d'ores et déjà contribué au Fonds.​

Le Secrétaire général de l'OMI, M. Kitack Lim, a salué la déclaration du Président du Conseil de sécurité de l'ONU (S/PRST/2016/4) dans laquelle le Conseil condamne fermement les meurtres, séquestrations, prises d'otages et vols commis par des pirates dans le golfe de Guinée, et encourage les États de la région et les organisations régionales à renforcer la coopération en matière de sécurité et de sûreté maritimes. La déclaration reconnaît également les efforts déployés par les pays de la région pour adopter des mesures visant, d'une part, à lutter contre les actes de pirateries, les vols à main armée à l'encontre des navires et la criminalité transnationale organisée comme, par exemple, le trafic de drogues, et, d'autre part, à améliorer la sécurité et la sûreté maritimes.

Selon les rapports soumis à l'Organisation maritime internationale (OMI) et publiés sur GISIS, la base de données de l'Organisation sur la piraterie et les vols à main armée, le golfe de Guinée recense près de 40 % des actes de piraterie et des vols à main armée à l'encontre des navires signalés dans le monde cette année. En 2015, il s'agissait de la troisième zone maritime la plus dangereuse au monde. Depuis le 1er janvier 2016, le nombre d'incidents signalés a augmenté de 36 % par rapport à la même période en 2015. De plus, le nombre de personnes séquestrées en mer est d'ores et déjà équivalent au nombre total pour l'ensemble de l'année 2015. L'augmentation de ces incidents particulièrement violents est une source d'inquiétude majeure.  

L'OMI travaille aux côtés des États de la région et des organisations régionales afin d'aider au développement du secteur maritime et de l'économie bleue, tout en œuvrant en faveur d'une sûreté maritime plus efficace. Outre la lutte contre les actes de piraterie et les vols à main armée à l'encontre des navires, les États de la région, qui bénéficient d'une assistance en la matière, sont encouragés à élaborer des stratégies globales couvrant un ensemble de questions, dont la recherche et le sauvetage en mer, la protection du milieu marin, la sûreté de la chaîne d'approvisionnement énergétique, le terrorisme maritime, les mouvements migratoires mixtes dangereux effectués par mer et d'autres activités illicites comme, par exemple, le trafic de drogues, le trafic d'armes, la traite de personnes et la pêche illégale.

Dans sa déclaration, le Conseil de sécurité de l'ONU a loué le Fonds d'affectation spéciale de l'OMI pour la sûreté maritime en Afrique de l'Ouest et du Centre et les efforts déployés par ce dernier afin d'aider au renforcement des capacités de l'Afrique de l'Ouest et du Centre en matière de sûreté maritime. Le Conseil de sécurité a par ailleurs encouragé les États Membres à contribuer financièrement au Fonds. De son côté, le Secrétaire général de l'OMI, M. Kitack Lim, a exprimé sa reconnaissance aux États ayant d'ores et déjà contribué au Fonds.

 

« L’OMI – Organisation maritime internationale – est l’institution spécialisée des Nations Unies chargée d’assurer la sécurité et la sûreté des transports maritimes et de prévenir la pollution des mers par les navires. »

Site Internet : www.imo.org

Galerie de photos:
Flickr: http://www.flickr.com/photos/imo-un/collections

Suivez l’OMI sur les réseaux sociaux:
Facebook: http://www.facebook.com/imohq
Twitter: http://twitter.com/imohq vous pouvez aussi nous trouver: @imohq
YouTube: http://www.youtube.com/user/IMOHQ

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Lee Adamson, Responsable des Services de l’information au 020 7587 3153 (media@imo.org)
Natasha Brown, en charge des médias et de la communication, Services de l’information, au 020 7587 3274 (media@imo.org).