Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation Linksdefault Sécurité des navires à passagers

Skip Navigation LinksIMO / French / Centre de presse / En savoir plus / Sécurité des navires à passagers

Sécurité des navires à passagers

 

Zika_in focus_banner_FR.jpg

La sauvegarde de la vie humaine en mer est l'objectif premier de l'Organisation maritime internationale (OMI). Par conséquent, la sécurité des navires à passagers a toujours été considérée comme hautement prioritaire. La catastrophe du Titanic, en 1912, a mené à l'adoption du tout premier traité SOLAS dont de nombreuses règles ont été révisées depuis lors. Ces révisions ont été effectuées aussi bien en réponse à des événements graves que grâce aux approches proactives des uns et des autres pour actualiser ces mêmes règles.

Naufrage du Costa Concordia, une réaction immédiate

Le Comité de la sécurité maritime (MSC) de l'OMI a réagi très rapidement face au naufrage du Costa Concordia, survenu en janvier 2012, en approuvant, au mois de mai de la même année, des mesures intérimaires recommandées lors des opérations d'évacuation de navires à passagers.

De plus, en novembre 2012, le MSC s'est mis d'accord sur le fait que les règles requérant l'organisation d'exercices de sécurité des passagers avant ou dès le départ devaient être rendues obligatoires. Le Comité a également actualisé les mesures intérimaires recommandées ainsi que son plan d'action à long terme.

En juin 2013, le MSC a adopté des amendements à la règle III/19 de la Convention SOLAS pour que l'appel des passagers venant d'embarquer soit effectué de façon obligatoire avant ou dès le départ du navire, et non sous 24 heures comme le mentionnait la précédente règle. Ces amendements sont entrés en vigueur le 1er janvier 2015. Le Comité a également actualisé son plan d'action à long terme ainsi que les mesures intérimaires (MSC.1/Circ.1446/Rev.2) afin d'inclure les nouvelles recommandations relatives à l'harmonisation des procédures à suivre à la passerelle de navigation entre les navires d'une flotte, à l'assujettissement des objets lourds (procédures visant à s'assurer que l'assujettissement des objets lourds est bien intégré au Système de gestion de la sécurité), à l'arrimage des brassières de sauvetage (y compris l'arrimage de brassières de sauvetage supplémentaires à proximité des postes de rassemblement), à un usage généralisé des vidéos pour accompagner les fiches de consignes à l'intention des passagers en cas de situation critique, et au suivi des directives relatives à la planification du voyage dans le cas d'un quelconque déroutement.​

Révision de la sécurité des navires à passagers – de nouveaux amendements adoptés en 2006

En 2010, un ensemble d'amendements à la Convention SOLAS adoptés en 2006 sont entrés en vigueur, ayant ainsi une incidence sur les navires à passagers construits après le 1er juillet 2010. Ces amendements sont le résultat d'une révision approfondie de la sécurité des navires à passagers engagée en l'an 2000 et ayant pour objectif de déterminer si les règles en vigueur sont appropriées, en particulier en ce qui concerne les navires à passagers de grandes dimensions en cours de construction. De plus en plus, l'accent est mis sur la réduction des probabilités d'accidents et sur l'amélioration de la capacité de survie, adoptant ainsi la notion suivante : « la meilleure embarcation de sauvetage d'un navire est le navire lui-même. »

Cliquez ici pour lire l'article – uniquement disponible en anglais – sur l'initiative relative à la sécurité des navires à passagers et sur les amendements adoptés en 2006.