Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation LinksSymposium-on-IMO-2020-and-Alternative-Fuels-- Symposium on IMO 2020 and Alternative Fuels

Skip Navigation LinksIMO / French / Qui nous sommes / Événements / Symposium on IMO 2020 and Alternative Fuels

Colloque sur l'objectif de 2020 de l'OMI et les combustibles de substitution

 


Un Colloque sur l'objectif de 2020 de l'OMI et les combustibles de substitution aura lieu au Siège de l'OMI, dans la grande salle de conférence, les jeudi 17 et vendredi 18 octobre 2019. 

 Objectifs du colloque

​D'une durée d'une journée et demie, le colloque a pour objectif de mieux faire connaître la nouvelle règle de l'OMI relative à la teneur limite en soufre, qui devra être respectée à partir de 2020. Il permettra de faire le point sur les préparatifs pour faire appliquer cette règle et d'examiner le rôle des combustibles de substitution dans la décarbonisation des transports maritimes internationaux.

 La réduction des émissions d’oxydes de soufre dès 2020

​L'entrée en vigueur, le 1er janvier 2020, d'un plafond de 0,50% m/m (masse par masse) de la teneur en soufre du fuel-oil utilisé par les navires approche à grands pas. Cette limite a d'abord adoptée en 2008, puis confirmée en 2016. 

Depuis trois ans, l'Organisation s'emploie avec diligence et détermination à préparer le secteur maritime à opérer ce virage majeur.

La réduction des émissions d'oxydes de soufre aura des effets bénéfiques considérables à l'échelle mondiale sur la santé des personnes et l'environnement. Elle appuiera les Objectifs de développement durable (ODD) de l'ONU, particulièrement les ODD 3 (bonne santé et bien-être) et 14 (vie aquatique). À titre d'agence des Nations Unies, l'OMI s'est résolument engagée à aider ses États Membres à atteindre les ODD, qui établissent des cibles claires pour mettre fin à la pauvreté, protéger la planète et assurer la prospérité pour tous. 

 La décarbonisation des transports maritimes internationaux

L’OMI continue de contribuer à la lutte contre les changements climatiques, conformément à l’ODD 13, soit « prendre d’urgence des mesures pour lutter contre leschangements climatiques et leurs répercussions ». L'OMI a déjà adopté des mesures obligatoires visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant du transport maritime international, dans le cadre de la Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL). Ces mesures comprennent l'indice nominal de rendement énergétique (EEDI), qui est obligatoire pour les navires neufs, et le Plan de gestion du rendement énergétique du navire (SEEMP). 

De plus, l'année 2018 a été marquée par l'adoption de la Stratégie initiale de l'OMI concernant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant des navires. Cette Stratégie expose la vision de l'OMI en la matière, laquelle confirme son engagement à réduire les émissions de GES provenant des transports maritimes internationaux et à les éliminer progressivement aussitôt que possible.

Les cibles établies dans la Stratégie initiale ne pourront être atteintes en utilisant uniquement des combustibles fossiles. Des efforts importants de recherche et développement devront être déployés pour atteindre un secteur à zéro émission de carbone. En plus du cadre réglementaire, il est nécessaire de rendre les navires à zéro émission de carbone plus attrayants et de diriger les investissements vers des technologies durables et innovantes, de même que vers des combustibles de substitution à faible teneur en carbone ou à zéro émission de carbone. 

Parmi les idées présentement mises de l'avant, on compte des transbordeurs hybrides ou à batteries, des navires qui font l'essai de biocarburants ou de piles à hydrogène, de même que la propulsion éolienne. La Stratégie initiale de l'OMI sur les GES a envoyé un signal clair aux pionniers du secteur qu'il s'agit de la voie à suivre. 

 Ordre du jour du colloque

Téléchargez le programme complet ici (en anglais).​


Jour 1 : Objectif de 2020 de l'OMI (Jeudi 17 octobre, séance d'une journée)

9h30 : Introduction et discours d'ouverture du Secrétaire général, Kitack Lim

9h45 : Le point de vue des États Membres sur l'application et le respect de l'objectif de 2020 de l'OMI

10h30 : Le point de vue de la société au sens large, suivi de questions/réponses

11h : Pause

11h30 : Disponibilité et qualité de fuel-oil conforme

12h : Table ronde

13h : Déjeuner

14h30 : Moyens de préparer et d'orienter le secteur des transports maritimes

15h30 : Table ronde

16h : Pause

16h30 : L'utilisation d'épurateurs et de GNL pour respecter la limite de la teneur en soufre, suivi d'une période de questions

17h15 : Synthèse

17h30 : Clôture 


Jour 2 : Rôle des combustibles de substitution dans la décarbonisation des transports maritimes (vendredi 18 octobre, séance d'une demi-journée)

9h30 : Introduction

10h : L'utilisation des combustibles de substitution afin de décarboniser le secteur des transports maritimes : options et catalyseurs

11h : Pause

11h30 : Le point de vue des parties prenantes sur les combustibles de substitution et la décarbonisation du secteur des transports maritimes

12h45 : Synthèse

13h : Clôture

 Comment s’inscrire?

​Les États Membres, les organisations intergouvernementales et les organisations non-gouvernementales peuvent inscrire des représentants pour ce colloque. Plus de détails sur le processus d'inscription sont disponibles dans la Lettre circulaire No 3998

Le colloque est aussi ouvert aux délégués de compagnies ou d'organisations qui n'assistent pas fréquemment aux réunions de l'OMI.

Les représentants des médias qui souhaitent assister à l'événement doivent envoyer un courriel à l'adresse suivante : media[@]imo.org.

Le colloque sera diffusé en direct à l'adresse suivante : http://streaming.imo.org/. La possibilité de participer à distance sera offerte aux États Membres, OIG, ONG et membres du public.